La tarification du chauffage fonctionne comme celle de l’électricité, du gaz ou du téléphone: Elle comporte une partie « Abonnement » d’un montant fixe et une partie « Consommation » d’un montant proportionnel à la consommation.

Ici, la partie « Abonnement » s’appelle le R2, la partie « Consommation » s’appelle le R1.

 

Le R2 (« Abonnement ») comprend :

  • le coût des différentes prestations nécessaires au fonctionnement des installations (prestations de conduite, petit et gros entretien, et renouvellement)
  • le coût de l’énergie électrique utilisée mécaniquement pour le fonctionnement de ces mêmes installations.
  • Le coût de l’abonnement annuel de l’usager

 

Le R1 (« Consommation ») est le prix de l’énergie relevée au compteur de chaleur.

C’est un élément proportionnel qui représente le coût des combustibles ou autres sources d’énergie nécessaires pour assurer la fourniture d’un mégawatt heure (MWh) destiné au chauffage des locaux ou au réchauffage d’un mètre cube d’eau sanitaire.

 

Dans les constructions neuves (en RT 2012, BBC, HPE…), le bâtiment est très isolé et la ventilation se fait automatiquement.

Un bilan de consommation est estimé par le bureau d’étude du promoteur, basé sur les calculs théoriques lié à la construction, et la règlementation. Il détermine le niveau de consommation de chauffage et d’eau chaude sanitaire du bâtiment.

Une fois le bâtiment occupé, on remarque souvent des écarts, parfois très importants entre le bilan de consommation et la réalité. En effet, la règlementation prend en compte des ratios, un nombre de personnes habitant un appartement en fonction de sa taille, une température de chauffage à 19°C et un abaissement de la température la nuit, etc…

 

Adoptez les éco-gestes pour profiter au mieux des qualités environnementales de votre logement et ainsi maitriser votre dépense énergétique.